À l’approche de l’élection générale de novembre 2025, la mise à jour de la carte des 58 districts électoraux de la Ville de Montréal sera effectuée. 

La division du territoire de la Ville de Montréal est en quelque sorte la première étape de la planification du scrutin de 2025, où plus d’un million de personnes seront appelées à voter.  

Pourquoi la mise à jour de la carte électorale doit-elle faite ? 

Lors de la prochaine élection générale, les électrices et les électeurs voteront pour la mairesse ou maire de la Ville ainsi que les mairesses et maires d’arrondissement et les conseillères et conseillers. Ensemble, ces personnes représentent la population de la Ville, des arrondissements et des districts électoraux. 

La révision des districts électoraux s’avère nécessaire lorsque le nombre d’électrices et d’électeurs inscrit-es pour voter au sein de ces derniers ont évolué de manière significative par rapport aux autres districts d’un même arrondissement.  

La modification des limites des districts qui en résulte est un exercice encadré par la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. 

Lorsque la variation du nombre d’électrices et d’électeurs est plus modeste ou stable, la reconduction des limites des districts est généralement envisagée.  

Évolution démographique et représentation 

Pour assurer une représentation juste et équitable dans un contexte d’évolution démographique, la révision des limites des districts électoraux est effectuée l’année qui précède une élection générale. 

La division du territoire en districts électoraux doit respecter de grands critères, par exemple : 

  • Les districts électoraux doivent être délimités de façon à ce que chaque conseillère et conseiller d’un même arrondissement représente sensiblement le même nombre d’électrices et d’électeurs; 
  • Les districts doivent respecter les arrondissements et les barrières physiques. 

Résumé des grandes étapes de la révision de la carte électorale au cours des premiers mois de 2024 

ÉtapeIntervenant/Instance
1Analyse de l’évolution démographique et propositions de modifications ou de reconductionÉlections Montréal
2Adoption du projet de règlement Conseil municipal
3Publication de l’Avis du projet de règlement Élections Montréal
4Réception des oppositions au projet de règlement Service du greffe
5Tenue d’une assemblée publique (le cas échant) Conseil municipal
6Adoption du règlement final Conseil municipal

Pour en savoir davantage sur la division du territoire municipal en districts électoraux, visitez le site web de la Commission de la représentation électorale ou communiquez avec Élections Montréal. 

Élections Montréal diffuse les résultats détaillés de l’élection partielle au poste de maire de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève. Ces résultats sont dès à présent disponibles en format PDF dans le Centre de documentation d’Élections Montréal et en format CSV via les Données ouvertes de la Ville de Montréal.

Les résultats sont organisés par district électoral (61 à 64) et par bureau de vote. Les bureaux de vote numérotés de 01 à 011 correspondent à ceux où les électrices et électeurs ont voté la journée du scrutin, le 17 décembre. Les bureaux de vote numérotés 901 à 904 sont ceux qui ont opéré lors vote par anticipation, tenu le 10 décembre. Enfin, le bureau de vote numéro 500 correspond à l’urne où ont été déposés les bulletins de vote exprimés par les personnes incapables de se déplacer lors du vote itinérant du 9 décembre.

Sommaire des résultats détaillés 

Ghassan BAROUDI. Projet Montréal – Équipe Valérie Plante883 voix (21,58 %)
Doug HURLEY. Ensemble Montréal3 208 (78,42 %)
Nombre de bulletins rejetés51
Nombre total de votes exprimés4 142 
Nombre d’électrices et d’électeurs inscrits13 956

Au terme de ce scrutin, le candidat Doug HURLEY a obtenu la majorité des votes et, ainsi, deviendra le prochain maire de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève. 

L’assermentation de celui-ci se déroulera le 22 décembre prochain.