Le Petit bureau de vote a fait un retour remarqué cet automne, alors que l’activité s’était déroulée en virtuel à l’élection générale de 2021, en raison de la pandémie de COVID-19.

Dans le cadre de l’élection partielle à la mairie de L’Île-Bizard‒‒Sainte-Geneviève, les jeunes ont été invités à participer au Petit bureau de vote en répondant à une ou à deux questions spécialement conçues pour eux. 

Plus d’une centaine de  jeunes ont pris part à cette élection qui s’est déroulée du 5 au 17 décembre.

Voici les résultats des votes exprimés par les futures électrices et futurs électeurs dans tous les endroits où s’est déroulée l’élection partielle, le point de services d’Élections Montréal et à la maison des jeunes IBSG :

  • 114 jeunes ont répondu à la question « Choisis un geste que tu fais pour protéger notre planète» et la réponse ayant obtenu le nombre le plus élevé de votes est « Je sépare les déchets, le recyclage et le compost » , avec 37 % des voix. 
  • Quant à la question sur les candidats à la mairie de l’arrondissement, 40 jeunes ont rempli un bulletin de votes et c’est Doug Hurley qui a obtenu la majorité du vote des jeunes, soit 67 % des voix.

Pour connaître tous les résultats du petit rendez-vous ici.

Le président de l’élection, Me Emmanuel Tani-Moore, félicite les jeunes qui ont participé au Petit bureau de vote et salue l’initiative de la maison des jeunes IBSG, qui a organisé une simulation électorale. 

“ Le petit bureau de vote est une excellente occasion de vivre une expérience concrète de démocratie municipale. C’est une occasion pour les jeunes de s’initier à la démocratie, de réfléchir à des enjeux importants et même de faire entendre leur opinion. Nous avions hâte d’accueillir les jeunes dans les endroits de vote pour qu’ils puissent eux aussi participer”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, au terme du scrutin, le président d’élection a salué la présence des jeunes au sein du personnel. Afin de susciter l’intérêt dès que possible, Élections Montréal a invité les jeunes de 15 ans et plus à servir les électrices et les électeurs, soit un an plus jeune que lors des dernières élections municipales.

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 14 décembre 2023 – Les électrices et électeurs de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève sont appelés à voter à l’élection partielle pour combler le poste de maire d’arrondissement. Les personnes qui n’ont pas voté par anticipation le week-end dernier pourront déposer leur bulletin dans l’urne le 17 décembre.

Les deux candidats en lice sont Ghassan Baroudi (Projet Montréal – Équipe Valérie Plante) et Doug Hurley (Ensemble Montréal). Le candidat qui remportera le plus grand nombre de votes siègera jusqu’à l’élection générale en novembre 2025.

Le jour du scrutin
Le vote de ce dimanche se déroulera de 10 h à 20 h dans cinq lieux de l’arrondissement. Tous ces lieux sont universellement accessibles. L’outil Où et quand voter permet aux électrices et aux électeurs de planifier leur déplacement et d’obtenir des renseignements sur l’accessibilité de leur bureau de vote. Élections Montréal a expédié une carte de rappel (carton vert) aux électrices et électeurs de l’arrondissement les informant où voter.

La participation électorale jusqu’à présent
Dimanche dernier, 10 % des 13 956 personnes admissibles se sont rendues aux urnes pour voter par anticipation. Il s’agit d’une proportion un peu plus importante que lors de l’élection générale de 2017, où la participation dans l’arrondissement a été de 8,3 %. En 2021, 17,6 % des électrices et des électeurs se sont déplacés au cours des deux journées de vote par anticipation.

Place aux jeunes et à leur petit bureau de vote
Ce dimanche, les futures électrices et futurs électeurs auront la chance de s’exprimer au Petit bureau de vote. Les jeunes pourront se rendre derrière l’isoloir pour répondre à l’une ou deux des questions suivantes : « Choisis un geste que tu fais pour protéger notre planète » et « Dans l’élection d’aujourd’hui, les adultes votent pour le prochain maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève. Si tu pouvais voter toi aussi, qui choisirais-tu? ».

Après avoir marqué leurs bulletins, les jeunes recevront un autocollant « J’ai voté ! » pour témoigner de leur participation. Le 10 décembre dernier, une trentaine de jeunes ont pris part à ce vote.

Les petits bureaux de vote sont situés dans chacun des lieux de vote et au point de services d’Élections Montréal. Les jeunes pourront aussi se rendre à la maison des jeunes IBSG située au 388, montée de l’Église, où la simulation électorale se déroulera de midi à 18 h.

La diffusion des résultats de l’élection de la mairie d’arrondissement
Les résultats provisoires de l’élection seront diffusés sur elections.montreal.ca au fur et à mesure qu’ils sont disponibles dès la clôture des bureaux de vote le 17 décembre. L’assermentation du candidat élu est prévue le 22 décembre à l’hôtel de ville de Montréal.

Le site web d’Élections Montréal est la source officielle d’informations sur les élections municipales dans la Ville de Montréal.


-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 7 décembre 2023 – Les électrices et électeurs de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève sont appelés à élire un nouveau maire d’arrondissement. L’élection qui se déroulera le 17 décembre prochain est devenue nécessaire à la suite de la démission de Monsieur Stéphane Côté, maire d’arrondissement de 2021 à 2023.

Les deux candidats à l’élection partielle sont Ghassan Baroudi (Projet Montréal – Équipe Valérie Plante) et Doug Hurley (Ensemble Montréal). Le candidat qui remportera ce scrutin siègera jusqu’à l’élection générale en novembre 2025.

Les personnes aînées qui ont demandé de voter à domicile seront les toutes premières à déposer leur bulletin de vote dans les urnes. Une équipe d’Élections Montréal se rendra auprès d’elles le 9 décembre dans le cadre du vote itinérant.

Les électrices et électeurs qui le souhaitent pourront voter par anticipation le 10 décembre de midi à 20 h. Tous les endroits de vote d’Élections Montréal sont universellement accessibles.

La liste électorale servant au scrutin compte 13 956 personnes admissibles, soit 277 de plus qu’en 2021. L’élection partielle sera l’occasion pour quelque 400 jeunes de 18, 19 et 20 ans de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève d’exercer leur droit de vote pour une première fois dans un scrutin montréalais.

Les 10 et 17 décembre prochains, les futures électrices et futurs électeurs auront également la chance de s’exprimer au Petit bureau de vote. Les jeunes pourront se rendre derrière l’isoloir pour répondre à l’une ou deux des questions suivantes : « Choisis un geste que tu fais pour protéger notre planète » et « Dans l’élection d’aujourd’hui, les adultes votent pour le prochain maire de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève. Si tu pouvais voter toi aussi, qui choisirais-tu? ».

Le site web elections.montreal.ca est la source officielle d’informations pour les électrices et les électeurs, les candidats et les médias d’information. Les informations sur les lieux du scrutin, l’accessibilité universelle et le Petit bureau de vote y sont disponibles. C’est sur cette même plateforme que les résultats provisoires de l’élection partielle seront diffusés à compter de 20 h le 17 décembre.

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 17 novembre 2023 – La période de dépôt des candidatures en vue de l’élection partielle à la mairie de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève a pris fin aujourd’hui à 16 h 30. Au terme de cette période, Élections Montréal annonce que deux candidats brigueront les suffrages le 17 décembre prochain. Les candidats à cette élection sont :

● Ghassan BAROUDI (Projet Montréal – Équipe Valérie Plante)
● Doug HURLEY (Ensemble Montréal)

Pour voter à l’élection partielle du 17 décembre, il est nécessaire d’être inscrit sur la liste électorale de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève. Les électrices et électeurs de l’arrondissement peuvent vérifier leur inscription sur le site elections.montreal.ca.

Dans les prochains jours, un avis d’inscription sera également expédié par la poste. Cet avis indiquera les noms des personnes inscrites aux adresses de l’arrondissement.

Les personnes qui ne sont pas inscrites sur la liste électorale ou qui doivent apporter des modifications à leur inscription sont invitées à se présenter au point de services d’Élections Montréal situé au 100, Boulevard Jacques Bizard, suite 120, le 26, 27 ou 28 novembre.

En vertu de la Loi, seules les personnes inscrites au terme de la révision de la liste électorale pourront voter.

Le site web d’Élections Montréal est la source officielle d’informations pour les candidats, les personnes qui souhaitent s’inscrire sur la liste électorale et s’informer sur le vote.

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 3 novembre 2023 – C’est aujourd’hui que débute la période électorale qui mènera à l’élection au poste de mairesse ou maire de l’arrondissement de l’Île-Bizard–Sainte-Geneviève le 17 décembre prochain. La personne candidate qui remportera ce scrutin siègera jusqu’à l’élection générale de novembre 2025.

La tenue d’une élection partielle dans l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève s’est imposée à la suite de la démission de Monsieur Stéphane Côté, maire d’arrondissement, le 24 août dernier.

La Loi prévoit que les vacances constatées plus d’un an avant une élection générale doivent être comblées par un scrutin. La Loi encadre chacune des étapes du scrutin.

Les principales étapes menant à l’élection partielle sont :

● 3 au 17 novembre : dépôt de candidature pour les personnes désirant briguer le poste de mairesse ou maire d’arrondissement;
● 26 au 28 novembre : période de révision de la liste électorale, où les personnes qui ne sont pas sur la liste électorale peuvent s’inscrire;
● 9 décembre : vote itinérant pour les personnes qui sont domiciliées dans les résidences admissibles et qui sont incapables de se déplacer pour voter;
● 10 décembre : tenue du vote par anticipation de midi à 20 h;
● 17 décembre : journée officielle du scrutin de 10 h à 20 h;
● 17 décembre : diffusion des résultats provisoires et recensement des votes en fin de soirée.

Ces opérations seront dirigées par Me Emmanuel Tani-Moore, président d’élection et principal administrateur d’Élections Montréal. Au cours des prochaines semaines, plus de cent-cinquante personnes se joindront à Élections Montréal pour permettre l’exercice du droit de vote de manière neutre et impartiale.

L’élection du 17 décembre prochain sera la première élection municipale à avoir lieu en plus de deux ans. L’élection générale de novembre 2021 s’est déroulée dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

L’élection partielle dans l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève marquera notamment le retour du petit bureau de vote. Un espace sera ainsi aménagé dans les endroits de vote afin de permettre aux jeunes de s’initier au vote et de prendre part à la démocratie montréalaise.

Avec un électorat de quelque 13 900 personnes et une participation d’une personne sur deux en 2021, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève est le plus petit arrondissement de la Ville de Montréal et l’un des plus participatifs.

Le conseil d’arrondissement compte cinq sièges dont celui de mairesse ou maire d’arrondissement. La personne qui sera élue à la suite de l’élection partielle du 17 décembre siègera également au conseil municipal. Le budget estimé de l’élection partielle est de 350 000$.

Le site web d’Élections Montréal est la source officielle d’informations pour les personnes qui souhaitent déposer leur candidature ou s’inscrire sur la liste électorale. Élections Montréal y présente des renseignements sur le dépôt de candidature, l’inscription à la liste électorale, le vote et bien plus.

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Le président d’élection de la Ville de Montréal, Me Emmanuel Tani-Moore, annonce aujourd’hui la tenue d’une élection partielle au poste de mairesse ou maire de l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève le 17 décembre 2023.

Cette annonce survient à la suite de la démission de Monsieur Stéphane Côté, maire de cet arrondissement, le 24 août dernier.

La personne qui sera élue le 17 décembre prochain occupera ses fonctions jusqu’à la prochaine élection générale dans la Ville de Montréal en novembre 2025. Cette personne siègera au conseil municipal ainsi qu’au conseil d’arrondissement.

En vertu de la Loi, la période de mise en candidature pour l’élection partielle débutera le 3 novembre et se terminera le 17 novembre 2023 (16 h30). Un point de services d’Élections Montréal sera ouvert au public à compter du 3 novembre dans l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève.

De plus amples informations sur le scrutin ainsi qu’un formulaire de postulation pour le personnel du scrutin sont disponibles sur le site web d’Élections Montréal.

Quelques statistiques de 2021 sur l’arrondissement de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève :

  • 13 679 personnes inscrites pour voter 
  • 51,5 % d’électrices et 48,5 % d’électeurs
  • 51,6 ans, l’âge moyen des personnes inscrites
  • 49 % de participation électorale

En 2007, l’Organisation des Nations-unies (ONU) a officiellement déclaré le 15 septembre comme la journée internationale de la démocratie. Cette date commémore entre autres, l’appui en 1997 des efforts déployés par les gouvernements pour promouvoir la démocratie et ses droits. 

Chaque année, des organisations internationales, des États et des villes célèbrent la Journée internationale de la démocratie en organisant des activités lors de la semaine du 15 septembre afin de mobiliser leurs citoyennes et citoyens.

Élections Montréal est elle aussi fière de souligner la Journée internationale de la démocratie du 15 septembre 2023 en proposant des activités d’échanges sur la participation citoyenne et les scrutins. 

Pour en apprendre davantage sur les activités organisées par Élections Montréal et vous inscrire : 

Jeudi 14 septembre 2023, de 13h à 14h30 : nous organisons un échange avec la Table de concertation des aînés de l’Île de Montréal sur le maintien et l’amplification de la participation électorale. Pour participer ou venir écouter, écrivez-nous par mail à [email protected]

Vendredi 15 septembre 2023, à 13h : nous vous convions à une conférence en ligne intitulée “Élections municipales dans les grandes villes : défis et solutions” avec la participation de quatre des plus grandes villes canadiennes suivantes : Calgary, Montréal, Toronto et Vancouver.

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 7 juin 2022 – À l’initiative du président d’élection, Me Emmanuel Tani-Moore, Élections Montréal publie le Bilan de l’élection générale des 6 et 7 novembre 2021. Cet ouvrage documente de manière détaillée une élection générale montréalaise qui s’est déroulée dans des circonstances extraordinaires en raison de la pandémie de COVID-19.

Ce rapport exhaustif sur l’élection présente des données et des cartes géographiques inédites sur la participation électorale dans les quartiers montréalais.

Rappelons que le taux de participation à l’élection générale de 2021 a été de 38,3 %.

Recul de la participation électorale, COVID-19 et augmentation de l’âge moyen des votant-es

Alors que la participation électorale a reculé de six points dans les municipalités québécoises entre 2017 et 2021, elle a diminué d’un peu plus de 4 points à Montréal. Dans 48 des 58 districts montréalais, le choix de s’abstenir a été plus populaire que celui de voter. Élections Montréal documente cette abstention mais aussi la variation de la participation en fonction des districts, des tranches d’âge et du sexe.

Les données recueillies sur la participation montrent notamment que l’écart entre l’âge moyen des électrices et des électeurs inscrit-es (50,1 ans) et celui des votant-es (54,3 ans) continue de se creuser.

La participation relativement stable des personnes aînées en période de pandémie et le recul du vote chez les électrices et les électeurs plus jeunes contribue à cet écart. Sur cinq Montréalais-es de 18 à 24 ans, quatre n’ont pas voté en 2021.

Quelques semaines avant le scrutin municipal des 6 et 7 novembre 2021, 57 % des Montréalais-es avaient pris part à l’élection fédérale. La différence de la participation – aussi observable dans d’autres démocraties – traduit une intermittence des électrices et des électeurs, prenant part à certains scrutins mais s’abstenant souvent aux élections municipales.

L’analyse des données de l’élection municipale montrent aussi l’assiduité importante de certains groupes de votant-es. Près de trois quarts des personnes qui ont voté par anticipation les 30 et 31 octobre avaient aussi exercé leur droit de vote à Montréal en 2017.

Le bilan de l’élection aborde également la question de la représentation. Contrairement à ce qui a été observé dans plusieurs municipalités québécoises, le nombre de candidatures à Montréal a augmenté en 2021. Depuis 2013, la proportion de candidatures féminines a connu une progression alors que l’âge moyen des personnes candidates a reculé.

Plusieurs données sur la diversité des candidat-es et des élu-es peuvent être consultées dans le rapport qui est présenté aujourd’hui.

Les défis de l’organisation électorale en période de pandémie

À l’instar d’autres administrations électorales, Élections Montréal a rencontré de nombreux défis en 2021. Le bilan de l’élection documente les enjeux de l’organisation électorale municipale en période de pandémie de COVID-19.

L’application de règles connues tardivement, la rareté grandissante de la main d’œuvre et même de certaines ressources matérielles, la gestion d’équipements de protection pour des milliers de personnes et la disponibilité réduite de locaux pour accueillir les votants-es ne sont que quelques-uns des défis rencontrés.

De très nombreuses adaptations ont été réalisées dans un délai très court afin d’assurer la tenue de l’élection montréalaise. Grâce à la collaboration des Montréalais-es et l’application des mesures sanitaires, le vote a pu se dérouler dans des conditions sécuritaires, une priorité du président d’élection.

Des actions et des solutions mises en oeuvre

La réalisation d’une élection dans un contexte particulier a aussi mené à de nouvelles solutions. L’offre d’un vote sur quatre jours dans les districts montréalais a facilité la distanciation physique et la tenue du vote. Les électrices et électeurs ont répondu favorablement à cette nouveauté dans la mesure où plus de personnes ont voté le week-end du 30 et 31 octobre et samedi le 6 novembre que le 7 novembre, pourtant le jour officiel du scrutin.

La publication du Manuel d’élection dans plusieurs langues et versions accessibles, l’installation de bureaux de vote réservés aux électrices et électeurs de nombreux milieux de vie, le déploiement d’une équipe élargie d’agent-es de relations communautaires et la bonification de la campagne publicitaire d’Élections Montréal figurent sur la liste des actions accomplies.

Le bilan d’Élections Montréal décrit aussi les efforts qui ont aussi été réalisés afin d’implanter rapidement le vote par correspondance. Plus de 4 000 personnes ont voté par correspondance, modalité remplaçant le vote itinérant et le vote à domicile en raison de la COVID-19. L’analyse d’Élections Montréal révèle que les femmes, les aîné-es et les personnes qui avaient aussi exercé leur droit de vote en 2017 représentent la grande majorité des votant-es à distance en 2021.

Une modernisation et une simplification nécessaires du vote

Les défis et enjeux rencontrés en 2021 ainsi que la faiblesse de la participation incitent à la réflexion. Plusieurs Montréalais-es ont d’ailleurs manifesté le souhait d’avoir accès à davantage de services à distance et de flexibilité dans le vote mais aussi lors de l’inscription à la liste électorale.

Élections Montréal rappelle qu’une élection municipale est régie par des encadrements provinciaux qui ne relèvent pas de la Ville ou encore du président d’élection. Le Bilan de l’élection générale souligne toutefois le positionnement très favorable d’Élections Montréal quant à la modernisation et la simplification du vote municipal. Cette transformation doit toutefois s’opérer bien avant une année d’élection générale.

Le Bilan de l’élection générale des 6 et 7 novembre 2021 est une source d’information neutre sur les scrutins montréalais. Il est disponible en version électronique à l’adresse suivante : https://elections.montreal.ca/wp-content/uploads/2022/06/Bilan_EG2021_20220607.pdf

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 13 décembre 2021 – Élections Montréal dévoile un portrait des personnes élues de la Ville de Montréal. Ce portrait fait ressortir qu’un plus grand nombre de femmes, de jeunes et de personnes appartenant à un groupe visé (Autochtone, minorité visible, minorité ethnique, personne handicapée) ont été élus-es lors de l’élection du 6 et du 7 novembre 2021.

Ce sont 61 femmes (59,2 %) et 42 hommes (40,8 %) qui ont été élus-es cette année, alors qu’en 2017, on comptait 53 femmes (51 %) et 50 hommes (49 %), soit 8 % de plus. La proportion de femmes élues à Montréal est d’ailleurs nettement au-dessus de la moyenne québécoise de 36,4 %. De plus, les personnes élues comptent dans leurs rangs plus de jeunes. L’âge moyen des personnes élues, 49 ans, est plus bas qu’en 2017, alors qu’il était de 52 ans.

Afin d’établir un portrait plus précis des personnes élues, Élections Montréal a fait circuler un formulaire d’auto-identification volontaire qui a été complété par 97 personnes élues, soit un taux de réponse de 94,2 %. Le traitement des données a permis de produire des portraits qui illustrent, entre autres, le genre, le niveau de scolarité ainsi que l’appartenance des répondants-es aux groupes visés. La méthodologie pour établir ce portrait des personnes élues est basée sur les données officielles et le croisement avec les données d’auto-identification.

Partis politiques et conseil municipal
Selon les résultats officiels, Projet Montréal – Équipe Valérie Plante a fait élire 53 personnes, Ensemble Montréal 38 personnes élues et deux partis locaux, Équipe Anjou et Équipe LaSalle Team, ont fait élire respectivement 5 et 7 personnes pour un total de 103 personnes élues.

Siègent actuellement au conseil municipal 65 personnes élues, dont 35 femmes et 30 hommes;
parmi eux 36 personnes élues de Projet Montréal – Équipe Valérie Plante, 23 personnes élues d’Ensemble Montréal, 3 personnes élues de l’Équipe LaSalle Team, 2 personnes élues de l’Équipe Anjou et une personne indépendante. Parmi les 65 personnes élues qui siègent au conseil municipal, 15 femmes et 7 hommes s’identifient à l’un ou l’autre des groupes visés dont 22 personnes au total.

Les femmes majoritaires et plus nombreuses
● Alors que les femmes candidates représentaient 46,9 % des candidatures, la proportion de femmes élues à la suite de l’élection est de 59,2 %;
● On note une augmentation du nombre de femmes élues entre 2017 (53) et 2021 (61);
● Les femmes représentent 68,3 % des nouvelles personnes élues;
● On note un équilibre entre expérience et nouveauté, 28 femmes ont nouvellement été élues et 33 ont été réélues;
● La proportion des jeunes femmes (35 ans et moins) a plus que doublé en 2021, elles sont 13 cette année, par rapport à 2017 où elles n’étaient que 6.

Une plus importante diversité des élus-es
● Si 21 personnes s’étaient identifiées comme appartenant à un groupe visé en 2017, cette année se sont 35 personnes qui ont déclaré appartenir à l’un ou l’autres des groupes visés : 12 femmes et 5 hommes s’identifient comme minorité visible; 10 femmes et 7 hommes comme minorité ethnique; une femme comme handicapée;
● Au total 21 femmes appartiennent à l’un ou l’autre des groupes, contre 12 hommes;
● Près de la moitié des personnes appartenant à un groupe visé sont âgées de 35 ans et moins (16 personnes – 12 femmes et 4 hommes);
● On retrouve un nombre plus important de personnes s’identifiant à un groupe visé parmi les nouvelles personnes élues, soit 24 personnes, contre 11 pour les personnes réélues;
● Parmi les nouvelles personnes élues appartenant à un groupe visé, on compte une proportion nettement plus importante de femmes (20 femmes et 4 hommes);
● 88,8 % des personnes appartenant à un groupe visé ont indiqué détenir un diplôme universitaire.

Plus de jeunes et beaucoup de nouveaux visages
● Au total ce sont 17 jeunes de 35 ans et moins (13 femmes et 4 hommes) qui ont été élus-es et qui représentent 16,5 % des personnes élues, soit cinq de plus qu’en 2017;
● L’âge moyen des jeunes personnes élues est de 31 ans;
● La plus jeune personne élue a 26 ans et siège au conseil d’arrondissement de Lachine;
● La plus jeune mairesse d’arrondissement a 35 ans et elle siège au conseil d’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce;
● Parmi les jeunes, on retrouve 14 nouvelles personnes élues et 3 réélus-es;
● 88,2 % des jeunes personnes élues ont indiqué détenir un diplôme universitaire.

Des tableaux qui illustrent la répartition de genre parmi les divers postes électifs, les groupes d’âge, le niveau de scolarité et l’appartenance à un groupe visé sont accessibles. Le bilan de l’élection générale qui sera publié au printemps 2022 comprendra un portrait complet.

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]

Pour diffusion immédiate

Élections Montréal dresse un bilan préliminaire du dernier scrutin municipal et souhaite rappeler l’importance de poursuivre les efforts afin d’optimiser la qualité et la modernisation du processus électoral. Ce premier bilan souligne les avancées effectuées et identifie des recommandations en vue de futurs scrutins.

Rappelons que l’organisation d’un scrutin général à Montréal, régi par la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, est l’une des plus grandes opérations électorales au pays avec plus 1,1 million d’électrices et d’électeurs invité-es à voter. Plus de 12 500 employé-es sont mobilisé-es, près de 350 personnes se portent candidat-es, 103 personnes sont élues et un budget de plusieurs millions de dollars est déployé.

Quelques-unes des avancées réalisées

Campagne de communication bonifiée
À chaque élection, Élections Montréal s’assure d’adopter les meilleures tendances en termes de diffusion de l’information. Cette année, une équipe dédiée à la sensibilisation des jeunes, des personnes racisées, des personnes âgées, des Autochtones, des personnes en situation d’itinérance et des personnes en situation de handicap, a été constituée afin d’assurer une diffusion maximale de l’information et réduire les obstacles à la participation. Cette équipe a contribué directement à rejoindre l’ensemble de la population en offrant une traduction du Manuel d’élection en plusieurs langues.

Des mesures exceptionnelles et adaptées à la situation
Quelques jours avant le vote par anticipation, Élections Montréal a été informée de la présence de la COVID-19 dans une résidence pour personnes aînées. La tenue du vote par anticipation dans ce lieu est rapidement devenue impossible, alors que les personnes y résidant n’étaient pas autorisées à quitter leur appartement. Élections Montréal a mis en œuvre des mesures exceptionnelles afin de permettre l’exercice du droit de vote de ces personnes isolées. Une autorisation spéciale a été sollicitée auprès du Directeur général des élections. En étroite collaboration avec la Santé publique et
l’administration de la résidence concernée, des mesures sanitaires extraordinaires ont été déployées. Le personnel d’Élections Montréal s’est déplacé auprès des électrices et électeurs et près de cent personnes en isolement ont ainsi pu voter.

Des outils pour voter plus facilement à distance
L’instauration du vote par correspondance pour une clientèle vulnérable a été réalisée en quelques mois à peine. Afin de faciliter son implantation, Élections Montréal a produit des feuillets d’information bilingues, réalisé des vidéos de type « Comment voter par correspondance » et mis en place une messagerie privée visant à réduire au maximum les délais d’expédition. Le nombre de personnes incapables de se déplacer qui ont voté par correspondance a été neuf fois supérieur au nombre de personnes qui ont, pour la même raison, voté au bureau de vote à domicile en 2017.

Une modernisation technologique opportune
Adhérant aux standards de qualité les plus élevés, Élections Montréal souhaite limiter tout type d’erreurs lors du processus électoral. Le cadre électoral montréalais fait en sorte que les électrices et les électeurs votent pour deux à cinq postes électifs, selon leur arrondissement. Le décompte manuel d’un grand nombre de votes en quelques heures seulement et par des centaines d’équipes est une opération complexe et sans équivalent ailleurs au pays. Dans un contexte de rareté de la main-d’œuvre et considérant une certaine demande pour le vote par correspondance, une utilisation plus importante de la technologie semble vouloir s’imposer.

De plus, durant la période électorale, des électrices et des électeurs ont exprimé des insatisfactions relatives au processus d’inscription à la liste électorale, plus précisément sur l’obligation de s’y inscrire en personne durant une période fixée, plutôt que par internet jusqu’au jour du scrutin. Si les attentes des électrices et des électeurs sont entendues, Élections Montréal tient toutefois à préciser que, en vertu de la Loi, elle n’a pas l’autorité de mettre en place les mécanismes d’inscription à distance pour la plupart des électrices et électeurs domicilié-es ou encore de procéder à l’inscription en personne durant les journées du vote.

Ainsi, Élections Montréal souhaite activement prendre part aux échanges avec les différents intervenants pour faire en sorte que les règles d’élections prennent en considération les attentes des électrices et des électeurs, mais aussi la diminution de la main-d’œuvre disponible et les défis grandissants en matière d’approvisionnement. De plus, malgré une mobilisation importante auprès de personnes vulnérables et des efforts de communication marqués, la participation électorale a été inférieure à 40 %. L’utilisation accrue de la technologie permettrait de mieux coordonner l’organisation des différentes modalités de vote et d’offrir davantage de flexibilité. Élections Montréal est particulièrement ouverte au développement de nouveaux projets en amont du cycle électoral de 2025.

Retour sur les dépouillements judiciaires
Le soir du scrutin, ce sont 3 500 équipes qui ont procédé au dépouillement des votes et qui ont dressé plus 14 000 relevés du scrutin. Six des 103 élections simultanées tenues à Montréal les 6 et 7 novembre derniers ont d’ailleurs fait l’objet d’une telle demande. Après avoir réexaminé quelque 84 000 bulletins de vote, la Cour du Québec a confirmé l’élection des personnes candidates ayant obtenu la pluralité des voix au terme du scrutin. Bien que des différences aient été relevées entre les résultats initiaux et ceux des nouveaux dépouillement, cet exercice a démontré que les variations dans des courses très serrées n’ont eu aucune incidence sur l’issue du scrutin.

Enfin, Élections Montréal remercie les quelque 12 500 employé-es du scrutin qui ont travaillé au scrutin ainsi que les locateurs qui ont accepté d’accueillir des bureaux de vote en cette période de pandémie. Le bilan complet des opérations sera publié en 2022.

-30-

Sources : Élections Montréal
Renseignements pour les médias : Direction des relations de presse
Ville de Montréal [email protected]